Réalisation de l’enquête de satisfaction des clients et partenaires de NSIA Assurances et NSIA Vie Assurances, Edition 2019

LEADD a réalisé en Septembre 2019, l’édition 2019 de l’enquête de satisfaction des clients et partenaires de NSIA Assurances et NSIA Vie Assurances.

En effet, partenaire de longue date du cabinet, NSIA a à nouveau  fait appel à LEADD pour réaliser cette étude qui leur permet de mesurer le niveau de satisfaction de leurs clients ((sinistrés et non sinistrés) au titre de l’année 2019.

De façon spécifique, il s’agissait:

  • Mesurer la satisfaction  de la clientèle de NSIA Assurances et NSIA Vie Assurances ;
  • Identifier les besoins et attentes des clients ;
  • Mesurer la satisfaction par service de l’entreprise (entité de l’entreprise) ;
  • Mesurer la satisfaction par produit offert ;
  • Identifier et mesurer les motifs des insatisfactions enregistrées ;
  • Mesurer l’appétence des clients pour la digitalisation des services ;
  • Identifier les canaux et supports de communication qui sont suivis par les clients.
  • Mesurer la satisfaction de la collaboration par service et le NPS des partenaires : Courtiers, Agents Généraux, Banques et Institutions de Micro Finances.

La mission a été conduite par une équipe pluridisciplinaire composée d’un informaticien, d’un statisticien et d’une vingtaine d’agents qui ont réalisé la collecte des données. Ces données ont ensuite été traitées selon les exigences du client et le rapport envoyé dans les délais.

La réalisation de cette mission exprime la relation de confiance entre LEADD  et NSIA qui collaborent sur les enquêtes de satisfaction depuis une dizaine d’années

 

Réalisation de l’édition 2019 de l’enquête pour la sécurisation des produits de la santé reproductive

LEADD a réalisé de Juillet à Décembre 2019, l’édition 2019 de l’enquête pour la sécurisation des produits de la santé de reproduction. Cette mission a été commanditée par le Ministère du Plan et du Développement et financé par l’UNFPA.

L’objectif général visé par  était  de contribuer à une meilleure sécurisation des produits de Santé Reproductive. Cet objectif principal se déclinait en trois principaux objectifs spécifiques que sont :

  • analyser les capacités nationales en matière de planification stratégique, notamment en terme de création de la demande, de suivi de l’approvisionnement en produits de Santé Reproductive y compris la Planification Familiale et la chaine de froid ;
  • évaluer le niveau et les besoins en financement de même que les sources de financement des produits de Santé Reproductive;
  • analyser les forces faiblesses, menaces et opportunités du système de sécurisation des produits de Santé Reproductive au Bénin en termes de disponibilité, d’utilisation et de qualité des services.

Cette édition de l’enquête a été conduite à l’endroit de  208 points de prestation de services (PPS)  et 1620 clients répartis sur toute l’étendue du territoire national. En dehors des PPS et de leurs usagers, des acteurs centraux et Partenaires Techniques et Financiers ont été également interrogés.

les résultats obtenus et traités ainsi que les recommandations ont été présentés au commanditaire lors de la séance de validation du rapport provisoire. Les observations faites lors de cette séance ont été intégrées au rapport final.

Rapport sur le développement humain 2019: La situation du Bénin et de l’Afrique

« Les pays africains ont fait des progrès considérables en matière de développement humain, en particulier dans les domaines de l’enseignement primaire et de la santé. Mais ces avancées s’accompagnent d’une nouvelle génération d’inégalités qui, si rien n’est fait, risquent de compromettre les progrès à venir et d’entraver le rattrapage de ceux qui sont déjà en retard. » Telle est la conclusion du Rapport sur le développement humain 2019 du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), intitulé «Audelà des revenus, des moyennes et du temps présent : les inégalités de développement humain au XXIe siècle».

D’après l’indice de développement humain (IDH) qui accompagne le rapport, l’Afrique connaît l’une des améliorations les plus significatives en matière de développement humain. Entre 1990 et 2018, l’espérance de vie a augmenté de plus de 11 ans.

Pour la première fois cette année, un pays africain – les Seychelles – est passé dans le groupe des pays à développement humain très élevé se classant à la 62ieme place au niveau mondial. D’autres remontent également dans le classement. Quatre pays que sont l’Afrique du Sud, le Botswana, le Gabon et Maurice  font désormais partie du groupe des pays à développement humain élevé, et douze pays à savoir l’Angola, Cabo Verde, le Cameroun, le Congo, Eswatini, le Ghana, la Guinée équatoriale, le Kenya, la Namibie, São Tomé-et-Príncipe, la Zambie et le Zimbabwe  sont dans le groupe des pays à développement humain moyen.Le Botswana a également droit à la plus forte progression de la région dans le classement IDH entre 2013 et 2018 (5ieme place du classement africain et 94ieme place mondiale), remontant de 11 places. Le Niger de son côté reste le pays ayant l’IDH le plus faible au monde, tout juste devant le Tchad et la Centrafrique.

Au Bénin comme dans 30 autres pays africains, le développement humain est assez faible selon l’étude du PNUD. Le pays a occupé comme l’année précédente le 163ème rang mondial, au niveau continental, la 30ème place. Mais avec une valeur de l’IDH de 0,52 point, le Bénin demeure le porte flambeau des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Précisons que l’IDH mesure le niveau moyen atteint dans trois dimensions fondamentales du développement humain : vie longue et en bonne santé, connaissances et niveau de vie décent. Le Bénin fait partie par ailleurs des pays où le niveau d’égalité hommes-femmes dans l’IDH est très élevé (écart absolu inférieur à 2,5 %). Cependant, l’Indice d’inégalité de genre est de 0,613%. Le PNUD a aussi basé son analyse sur le pourcentage de la population dont la pauvreté est multidimensionnelle, ajusté à l’intensité des privations. Il s’agit de l’Indice de pauvreté multidimensionnelle qui est de 0,368% avec un taux de 66,8% et une intensité des privations (score moyen des privations subies par les personnes vivant dans une pauvreté multidimensionnelle) qui se chiffre à 55%.

Rapport 2018 sur la surveillance des décès maternels et riposte au Bénin

Les spécialistes des questions de santé maternelle venus de tous les départements du Bénin se sont réunis le 27 Juin dernier pour valider le rapport 2018 de la surveillance des décès maternels et riposte, un rapport qui vise la réduction de façon significative du taux de mortalité maternelle et néo-natale.

Le directeur de la santé de la santé de la mère et de l’enfant, Mr Robert Franck ZANNOU a déploré que le ratio de mortalité maternelle et le taux de mortalité néo-natale demeurent malheureusement encore élevés au Bénin malgré la mise en œuvre des interventions de réduction de ces indicateurs. Cette situation s’explique par 391 décès pour 100000 naissances vivantes d’une part, et d’autre part, 30 décès pour 100000 naissances vivantes selon l’enquête démographique et de la santé 2017-2018. Il justifie ces phénomènes par le faible niveau des déterminants de l’offre et de la demande des soins.

Bien qu’une tendance baissière de la notification des décès maternels ait été observée au cours des trois dernières années passant de 49% en 2016 à 45% en 2018,le représentant du représentant résident de l’UNFPA, monsieur Cyrille AGOSSOU a fait remarquer qu’un grand défi reste à relever pour la baisse du taux de décès maternels.

 

Source: Journal la Nation  du 28 Juin 2019

Le cabinet d’études LEADD, désormais certifié Iso 9001 Version 2015 !

Le Jeudi 28 Mars 2019, sous la houlette de l’auditeur agréé par PECB  ARABA G. Jean-Sylvestre, le cabinet LEADD a franchi l’étape décisive d’une course de longue haleine : LA CERTIFICATION ISO 9001 version 2015.

Tout au long de cette activité, chaque processus de LEADD a été décortiqué dans les moindres détails afin d’en assurer la conformité vis-à-vis des exigences de la Norme ISO 9001 version 2015 ainsi que celles légales et réglementaires. Après 13 heures d’échanges et de vérification minutieuse, et à la grande satisfaction de tout le personnel et des consultants internes, le résultat tant espéré tombe : LEADD est bel et bien certifié Iso 9001 version 2015

Premier Cabinet d’Etudes certifié dans son domaine, LEADD n’a pu atteindre ses résultats de performance exceptionnelle qu’en comptant sur l’implication  d’une équipe chevronnée à la tâche, avec à sa tête un leader confirmé, désireux d’offrir le meilleur à ses commanditaires : un service de qualité.

Cette certification bien au-delà d’un titre, vient donc démontrer la maturité organisationnelle du cabinet et sa capacité à livrer des services d’excellente qualité. Elle confirme également notre volonté de faire de la satisfaction totale du client, notre priorité à travers l’amélioration de  la gestion des plaintes, le contrôle de la qualité et le suivi de la satisfaction de la clientèle voire d’aller au-delà des résultats escomptés.

Désormais LEADD a pour leitmotiv de faire mieux qu’hier mais moins bien que demain, car à chaque opportunité, l’équipe prend la résolution ferme de se surpasser!