Accès à l’énergie dans le monde: quelques chiffres

Selon le dernier rapport publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), la Division de statistique de l’ ONU (UNDESA), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’accès à l’énergie s’est sensiblement amélioré depuis quelques années, le nombre de personnes privées d’électricité étant passé d’un milliard en 2016 (et 1,2 milliard en 2010) à environ 840 millions aujourd’hui. Le Bangladesh, l’Inde, le Kenya et le Myanmar font partie des pays qui ont le plus progressé depuis 2010. Mais faute de mesures intensifiées et pérennisées, 650 millions d’individus seront toujours privés d’électricité en 2030.

En Afrique, l’accès à l’énergie est malheureusement hétérogène dans le continent. En effet, L’Afrique du Nord et L’Afrique du Sud ont un taux d’accès supérieur à 75%. Cependant les pays de l’Afrique sub-saharienne  ont un taux d’accès qui ne dépasse pas 50% et pour certains même, ne dépasse pas 15%. Le rapport révèle que près de trois milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des moyens de cuissons non polluants, résidant principalement en Asie et en Afrique subsaharienne. Et elles devraient être encore de 2,2 milliards en 2030, ce qui n’est pas sans impact sur la santé et l’environnement.

Le rapport révèle également que les énergies renouvelables représentent 17,5 % de la consommation totale d’énergie, contre 16,6 % en 2010. Des efforts restent à faire à ce niveau pour que les systèmes énergétiques deviennent abordables, fiables, durables et adaptés aux usages modernes.

 

Source: https://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release

https://www.lemonde.fr/afrique/

 

Formation des agents de collecte dans le cadre de la mission OGEAP de Social Impact

Le lundi 12/10/2020, le cabinet LEADD a organisé une formation aux agents de collecte en prélude à la collecte de données sur l’évaluation du projet « Accès a l’électricité hors réseau » du programme MCA BENIN II. Cette formation était l’occasion d’expliquer les objectifs de la mission et de donner les directives pour une collecte de qualité. Une sensibilisation a été faite sur le système de management de la qualité et sur la nécessité de respecter les exigences du clients.

La formation a été organisée dans le respect des gestes barrières et toutes les dispositions ont été prises pour que la mission se réalise dans de bonnes conditions : distribution de masques et de gels hydro alcooliques à utiliser sur le terrain.

smart